M. Sériba KONARE

M. Sériba KONARE



1) Faites une petite présentation de vous-même .
Je me nomme Sériba KONARE. Je suis de nationalité malienne. J’ai 33 ans. Je suis docteur en science forestière, j’ai obtenu mon PhD à l’Université d’Ehime de Matsuyama, au Japon . J’ai fait 6 ans au Japon, de l’avril 2008 au mars 2014.


2) Pourquoi avez-vous pensé d’aller au Japon pour y étudier ?
J’ai pensé à aller étudier au Japon car le système scolaire a une très bonne réputions au Mali et dans le monde. Au Mali, les medias parlent beaucoup du bien de l’éducation japonaise.


3) Quelle était votre image sur le Japon avant votre arrivée au Japon et quelle a été votre impression sur le Japon une fois arrivé au Japon ?
J’avais une bonne image du Japon, d’après ce que je savais sur le Japon à travers les media, les mangas japonais, les documentaires, les films sur le Japon etc.
A mon arrivée au Japon, ma première impression était la proprieté des villes Japonaises. J’ai été impressionne leur calme et le respect des autres. Au Japon, on constate que les passagers ne se parlent dans les bus et train contrairement au Mali ou les passagers se parlent tout au long du trajet.


4) Pouvez-vous expliquer la vie de recherche au Japon ? Qu’en pensez-vous ? Qu’est-ce que vous avez étudié au Japon ?
La vie de recherche au Japon est très diversifiée. Le japon offre suffisamment de moyens pour le bon déroulement de la recherche. Les laboratoires Japonais sont très bien équipés et les professeurs sont disponibles pour encadrer les étudiants. Les programmes d’échanges entre les chercheurs finances à travers le monde par le Japon, permettent aux étudiants des universités Japonaises de rencontrer des imminents chercheurs de renommées internationales.
Au Japon, je faisais mes recherches dans le domaine de la gestion durable des ressources forestières. Précisément j’ai l’analyse le lien entre la pauvreté et l’exploitation du bois chauffe comme source d’énergie au Mali.


5) Pouvez-vous expliquer la vie et la coutume japonaises que vous avez trouvé bizarres, la difficulté que vous avez rencontrée au Japon, la nourriture et l’endroit japonaise que vous aimez etc.
La chose que j’ai trouvé bizarre au Japon était le bain commun, je trouve très bizarre de prendre le bain avec des inconnus. Les difficultés que j’ai rencontré au Japon, étaient surtout d’ordre pratique, J’étais toujours obligé de passer par un ami Japonais pour lire mes courriers car je ne connaissais pas tous les kanji. Et souvent aussi, comme tout bon malien, très souvent mon très cher pays me manquait. La nourriture japonaise est très délicieuse, mon plat preferé était le udon de Gakushoku , que je prenais durant la saison froide. Je mangeais beaucoup le sushi et le Sashimi. Je ne peux pas parler de nourriture japonaise sans penser au délicieux plat de ikura (œuf de poisson) que j’ai une fois, pris à Sapporo.


6) Est-ce que vous êtes allé à la station thermale, à Hanami et à la mer ? Est-ce que vous avez vu la neige au Japon ? Pouvez-vous expliquer des histoires marrantes que vous avez eues avec des amis japonais ?
Durant mon sejour au Japon, J’ai été à plusieurs reprises à Hanami dans le Park dogo et à Matsuyama Jo . J’ai vu la neige au Japon à Hokkaido préfecture, et pour la petite histoire c’était ma première fois de voir la neige ,c’était 2008. Dans notre laboratoire de recherche, les histoires marrantes n y manquaient pas. A l epoque , je parlais tres peu la langue japonaise , donc souvent je confondais certains mots et ca faisait rire les collegues du laboratoire. Un jour, lors de la présentation des étudiants juniors de laboratoire de recherche. Il y avait un monsieur du nom de Ogaki-San, lorsqu il a fini de se présenter, j’ai pris la parole, et sans faire attention je lui ai dit  que  son nom est très facile pour moi ’’Okigaki-san ’’ (Monsieur gros instrument de musique) et j’ai réellement envie de jouer avec ma guitare. Toute la salle était folle de rire. Dès lors j’ai établi une bonne relation amicale avec ce monsieur jusqu’ à la fin de séjour dans le laboratoire.


7) Comment est-ce que vous avez étudié la langue japonaise?
Dès mon arrivee, j’ai commencé par les cours intenses en Japonais a l Université d’Ehime. Au sein de cette Université, il existe un tres bon centre d’apprentissage de langue Japonaise. Mon premier cour de Japonais était vraiment marrant, j’étais complètement incapable de prononcer correctement le simple mot Ohayogosaimasu , a plus forte raison de prononcer une phrase complète.


8) Quelle est la similitude entre le Japon et le Mali ?
Le Japon et Mali partagent certaines cultures. Au japon, chaque annee precisement le sept (7 ) octobre , ils organisent un festival pour remercier Dieu d’avoir gratifié une bonne récolte de riz. On retrouve cette meme culture au Mali , chaque fin de recolte ,on organise des danses de masques pour remercier le bon Dieu d’avoir gratifié une bonne récolte.


9) Qu’en pensez-vous la bourse japonaise du Ministère de l’éducation du Japon ?
C’est une excellente bourse, le financement est réellement suffisant pour permettre aux beneficiaires de faire les études dans de bonnes conditions. Je pense personnelement qu il serait preferable d augmenter le nombre annuel de bourses attribue au Mali.


10) Pouvez-vous dire quelques messages aux étudiants japonais et aux étudiants maliens ?
Je demande aux étudiants maliens de choisir les universités japonaises s’ils ont la possibilité d’étudier à l’extérieur du Mali. Par ailleurs, J’invite les étudiants Japonais à prendre contact avec structures (telles que JICA) qui ont des programmes d’immersion dans les pays africains pour les jeunes Japonais.


11) Qu’est-ce que vous visez dans la vie professionnelle ?
Je suis enseignant à l’université de Bamako. J’aimerai jouer un rôle positif dans la coopération entre le Japon et le Mali, précisément dans le domaine de l’éducation et la lutte contre la pauvreté.


la photo de la vie japonaise

la photo de la vie japonaise

la photo de la vie japonaise

la photo de la vie japonaise